Tag-Archive for » parla la redoute «

août
24

Chers amis, nous sommes réunis en ce jour pour le dernier épisode de la saga de l’été : le manteau d’hiver, pièce maîtresse de la garde-robe.

L’héroïne de la saga (moi) était instantanément tombée amoureuse, en ouvrant le catalogue, dès le premier épisode, de la parka grise à 89 euros. Leur mariage était prévu pour le dernier épisode.

Sauf que…

L’héroïne rencontra un nouveau manteau, chez une copine. Elle l’essaya (essayer, c’est pas tromper). Oh, ce n’était qu’une passade, une histoire d’un soir.

Et pourtant, l’amant revint à la charge. Il hantait ses pensées jour et nuit. Alors elle partit à sa recherche. Il n’était pas sur Facebook, mais se cachait au fin fond d’un site marchand.

Au final, les deux concurrents se confrontèrent, pour l’avant-dernière scène de la saga de l’été : LE COMBAT entre les deux prétendants au coeur de l’héroïne !

fight

À MA GAUCHE :

La parka La Redoute. Sobre, passe-partout, sa grande force réside dans son prix : 89 euros. Elle a déjà tenu tête à tous les autres manteaux du catalogue, elle ne fait pas de quartiers. Elle a l’habitude de tuer les autres manteaux en se servant de sa capuche. Attention, ne la provoquez pas…

parka à capuche 89 euros

À MA DROITE :

Le manteau Desigual. Il coûte un rein, mais il a indéniablement plus de classe. Ce n’est pas un lâche, il ne cherche pas à se fondre dans la masse des manteaux noirs et gris de l’hiver pour attaquer par derrière. Non, il montre bien haut ses couleurs, tel un insecte fluo, pour annoncer « Attention, danger ! » !!! Il a l’habitude d’utiliser ses boutons, tous différents, pour distraire son adversaire. Un challenger de poids…

manteau desigual

Princesse Lily assista au combat. Il fut sanglant : des coutures furent défaites, des boutons arrachés, une tirette coincée, un vrai carnage. Elle aimait la parka pour sa discrétion, mais force était de constater que Princesse Lily n’était pas quelqu’un de franchement passe-partout, puisque la liste de ses ex comportait une manteau vert pomme, un fushia, et un pantalon rayé bleu-blanc-jaune-rouge-noir-blanc (attention les yeux !). Cependant, son amant était encore trop cher…

C’est ainsi, que vérifiant le nombre de pièces d’or dont elle disposait sur son compte en banque, elle se rendit compte que le Royaume des impôts venait de lui léguer son fameux Trésor : un coffre plein de prime pour l’emploi.

Alors, son choix fut fait. Au diable la tristesse du gris, noyée au milieu des nuages lourds et sombres de l’hiver, Princesse Lily préférait une vie de couleurs chatoyantes, en compagnie de son nouveau mari.

Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants (jusqu’à l’hiver suivant)…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Popularity: 83% [?]